7361€ de revenu par an avec un side project

Dans cet article je vais parler de mon side project principal : LinuxJobs.fr, le site d'emploi de la communauté du Logiciel Libre et Open Source. Le service a généré 37 645 € en chiffre d'affaires, m'a coûté 7 000 € à faire développer, on ajoute 1 200 € de coût de serveur, pour un gain total de 29 445 € en 4 ans soit 7 361 € de revenu par an.

Amateur de gros chiffres et de startups ayant fait fortune en 15 jours, passez votre chemin, il n'en sera pas question ici. On va parler de bootstrapping, de solopreneur, d'indiemaker, bref à être rentable et à gagner de l'argent sur un projet. Nous parlerons aussi dans cet article des étapes-clés du projet et des éléments importants de ces étapes-clés.

<svg class="octicon octicon-link" viewbox="0 0 16 16" version="1.1" width="16" height="16" aria-hidden="true"><path fill-rule="evenodd" d="M7.775 3.275a.75.75 0 001.06 1.06l1.25-1.25a2 2 0 112.83 2.83l-2.5 2.5a2 2 0 01-2.83 0 .75.75 0 00-1.06 1.06 3.5 3.5 0 004.95 0l2.5-2.5a3.5 3.5 0 00-4.95-4.95l-1.25 1.25zm-4.69 9.64a2 2 0 010-2.83l2.5-2.5a2 2 0 012.83 0 .75.75 0 001.06-1.06 3.5 3.5 0 00-4.95 0l-2.5 2.5a3.5 3.5 0 004.95 4.95l1.25-1.25a.75.75 0 00-1.06-1.06l-1.25 1.25a2 2 0 01-2.83 0z"></path></svg>Le besoin

Le projet est né d'un besoin en 2015 : j'évolue professionnellement dans une niche technique et la communauté correspondante ne proposait qu'un seul site d'emploi qui n'était plus maintenu et vieillissant (il allait d'ailleurs brusquement disparaître quelques années plus tard). Beaucoup d'acteurs de la communauté s'en plaignaient. Côté recruteur, les offres circulaient sur des sites d'emploi généralistes peu attrayants, insensibles à la niche technique dans laquelle nous évoluons.

J'avais donc pris la décision de proposer une alternative, mais étant déjà consultant freelance avec plusieurs engagements dans différents projets, je ne pouvais pas consacrer énormément de temps à celui-ci. Afin d'éviter d'avoir à écrire un moteur de site d'emploi moi-même, je décidais donc de me baser sur un logiciel open source existant : un moteur de site d'emploi open source. J'allais demander à la développeuse du projet des développements spécifiques, ce qu'elle accepta de faire contre rémunération évidemment. J'avais donc la base technique du projet, j'allais pouvoir lancer officiellement LinuxJobs.fr

À retenir : partez d'un besoin réel, avec des clients identifiés prêts à s'investir dans le projet et à payer pour. Vous ne savez pas si votre projet va marcher, alléger au maximum les premières étapes pour vérifier en condition réelle si cela peut marcher... et tout ça le plus rapidement possible.

<svg class="octicon octicon-link" viewbox="0 0 16 16" version="1.1" width="16" height="16" aria-hidden="true"><path fill-rule="evenodd" d="M7.775 3.275a.75.75 0 001.06 1.06l1.25-1.25a2 2 0 112.83 2.83l-2.5 2.5a2 2 0 01-2.83 0 .75.75 0 00-1.06 1.06 3.5 3.5 0 004.95 0l2.5-2.5a3.5 3.5 0 00-4.95-4.95l-1.25 1.25zm-4.69 9.64a2 2 0 010-2.83l2.5-2.5a2 2 0 012.83 0 .75.75 0 001.06-1.06 3.5 3.5 0 00-4.95 0l-2.5 2.5a3.5 3.5 0 004.95 4.95l1.25-1.25a.75.75 0 00-1.06-1.06l-1.25 1.25a2 2 0 01-2.83 0z"></path></svg>Les premières années

Tout créateur de ce type de service le sait, il sera rapidement confronté au problème de l’œuf ou la poule. En effet il faut des recruteurs pour publier des annonces car sans annonces sur le site, pas de trafic. Et si pas de trafic, pas de réponse aux annonces pour le recruteur.

Il existe deux solutions : soit on récupère les annonces d'emploi d'autres sites, ce qui peut être mal perçu. Soit on arrive à démarcher des recruteurs pour qu'ils utilisent votre service gratuitement en version bêta. J'avais réussi à joindre plusieurs recruteurs que je connaissais qui s'étaient déclarés intéressés par le projet. Les premières annonces d'emploi apparurent donc sur le site d'emploi.

Le lancement a été relayé dans les canaux de communication habituels de la niche en question et les premiers utilisateurs généraient les premières candidatures. Je ne souligne pas l'importance de parler très tôt de votre projet partout où votre public se trouve. Cela peut être :

  • réseaux sociaux (Twitter/Facebook/Instagram/Tiktok/...)
  • Reddit
  • Sites web spécialisés dans votre niche, locaux (les nouveaux créateurs de projets sous-estiment assez souvent l'impact des communautés de leur langue d'origine en se focalisant sur l'international) ou internationaux
  • forums. Oui, ils existent toujours et peuvent être extrêmement intéressants pour vous faire connaître
  • messageries instantanées de groupe (Slack/Discord/...)

Il vous faut un moyen de présenter votre projet régulièrement à votre public. Les réseaux sociaux sont précieux pour ça. Avec LinuxJobs.fr, après le lancement, le trafic retombait assez rapidement. J'ai commencé à mettre en place des robots postant du contenu sur les réseaux sociaux de manière récurrente (plusieurs annonces d'emploi par jour sur le Twitter de LinuxJobs.fr par exemple) afin de rappeler l'existence du site à un public intéressé de manière régulière.

Gérer vos réseaux sociaux doit être fait en parallèle du développement du site web, pour mettre en avant tout le contenu qui y est posté.

À retenir : un super lancement sur Product Hunt ne changera pas la vie de votre projet si vous ne rappelez pas régulièrement son existence à un public intéressé. Les réseaux sociaux sont très utiles pour ça. Les sites web communautaires internationaux ou locaux aussi. Trouvez ceux qui conviennent le mieux à votre projet.

<svg class="octicon octicon-link" viewbox="0 0 16 16" version="1.1" width="16" height="16" aria-hidden="true"><path fill-rule="evenodd" d="M7.775 3.275a.75.75 0 001.06 1.06l1.25-1.25a2 2 0 112.83 2.83l-2.5 2.5a2 2 0 01-2.83 0 .75.75 0 00-1.06 1.06 3.5 3.5 0 004.95 0l2.5-2.5a3.5 3.5 0 00-4.95-4.95l-1.25 1.25zm-4.69 9.64a2 2 0 010-2.83l2.5-2.5a2 2 0 012.83 0 .75.75 0 001.06-1.06 3.5 3.5 0 00-4.95 0l-2.5 2.5a3.5 3.5 0 004.95 4.95l1.25-1.25a.75.75 0 00-1.06-1.06l-1.25 1.25a2 2 0 01-2.83 0z"></path></svg>Les premières ventes

En 2017, deux ans après le lancement du projet, j'étais confiant que j'apportais de la valeur à ma communauté. Des annonces étaient postées par un nombre grandissant d'entreprises, les réseaux sociaux grossissaient organiquement, le nombre de visites sur le site web augmentait. Je décidais donc de mettre en place un système de paiement pour dorénavant payer les annonces. Et alors que le système n'était pas encore rendu obligatoire à utiliser, un matin, je reçus un e-mail de Paypal m'indiquant qu'un paiement venait d'être effectué ! Le premier client venait de régler une somme --(modique, 49€TTC de mémoire) pour relayer son annonce via le service. Convaincu que si un client payait, les autres paieraient, je rendais rapidement obligatoire de payer pour utiliser le service.

J'avais un prix par annonce assez bas au début et je pris la décision d'augmenter régulièrement le prix tous les six mois. Le nombre d'annonces postées sur le site commença à baisser régulièrement, mais les offres proposées étaient beaucoup plus sérieuses. Je constatais également que certains recruteurs ne croyaient pas vraiment à la valeur du produit puisque le prix modique à l'époque de l'annonce (moins d'une centaine d'euros) les décourageaient d'utiliser le service. Alors qu'il faut savoir que le budget pour pourvoir un recrutement se compte en milliers d'euros.

En rendant payant le service j'ai donc amélioré la qualité et le sérieux des offres, réduis le travail de support, commencé à gagner de l'argent et créé une base de clients fidèles dont certains utilisent le service depuis les premiers mois. Je considère aujourd'hui que ne pas avoir monétisé le service beaucoup plus tôt, peut-être un an plus tôt, est une erreur importante.

À retenir : dès que vous êtes convaincus d'offrir un service de valeur au - au moins - une partie de vos clients, vous devez monétiser. Cela vous permettra d'écrémer les utilisateurs qui ne convertiront jamais et de vous concentrer vos vrais clients, à qui vous devez rendre le meilleur service possible. N'attendez pas qu'on vous demande de rendre payant, faite le dès que vous vous doutez que le client paiera pour votre service. Monétiser trop tard est une erreur commune.

<svg class="octicon octicon-link" viewbox="0 0 16 16" version="1.1" width="16" height="16" aria-hidden="true"><path fill-rule="evenodd" d="M7.775 3.275a.75.75 0 001.06 1.06l1.25-1.25a2 2 0 112.83 2.83l-2.5 2.5a2 2 0 01-2.83 0 .75.75 0 00-1.06 1.06 3.5 3.5 0 004.95 0l2.5-2.5a3.5 3.5 0 00-4.95-4.95l-1.25 1.25zm-4.69 9.64a2 2 0 010-2.83l2.5-2.5a2 2 0 012.83 0 .75.75 0 001.06-1.06 3.5 3.5 0 00-4.95 0l-2.5 2.5a3.5 3.5 0 004.95 4.95l1.25-1.25a.75.75 0 00-1.06-1.06l-1.25 1.25a2 2 0 01-2.83 0z"></path></svg>1000€ de revenu mensuel récurrent

En 2018 le revenu par mois de LinuxJobs,Fr a atteint pour la première fois 1 000 €. C'est pour moi une étape importante car c'est un revenu symbolique qui évoque un revenu minimum avec lequel on peut vivre. LinuxJobs.fr n'étant pas un SaaS avec un modèle d'abonnement qui génère un vrai revenu récurrent, cela signifie aussi que LinuxJobs.fr a une base de clients assez large pour atteindre régulièrement ce revenu. Jusqu'ici les clients avaient connu LinuxJobs.fr principalement par le bouche-à-oreille, ou étant sollicité en interne (un chef d'équipe technique demande au recruteur de son entreprise d'utiliser LinuxJobs.fr). Les difficultés réelles allaient commencer pour élargir ce premier cercle.

<svg class="octicon octicon-link" viewbox="0 0 16 16" version="1.1" width="16" height="16" aria-hidden="true"><path fill-rule="evenodd" d="M7.775 3.275a.75.75 0 001.06 1.06l1.25-1.25a2 2 0 112.83 2.83l-2.5 2.5a2 2 0 01-2.83 0 .75.75 0 00-1.06 1.06 3.5 3.5 0 004.95 0l2.5-2.5a3.5 3.5 0 00-4.95-4.95l-1.25 1.25zm-4.69 9.64a2 2 0 010-2.83l2.5-2.5a2 2 0 012.83 0 .75.75 0 001.06-1.06 3.5 3.5 0 00-4.95 0l-2.5 2.5a3.5 3.5 0 004.95 4.95l1.25-1.25a.75.75 0 00-1.06-1.06l-1.25 1.25a2 2 0 01-2.83 0z"></path></svg>Grandir

Une fois les bases en place, le prochain défi du projet est de grandir. Pour cela, ce n'est pas un secret : marketing, marketing, marketing. Il faut gagner des nouveaux clients, donc vous faire connaître d'eux. Il y a autant de stratégies que d'étoiles dans le ciel, en fonction de votre produit. Pour LinuxJobs.fr, cela passe principalement par LinkedIn, avec de la production de contenu pour les recruteurs, qui sont au final ceux qui paient pour le service. Mais aussi avec un rappel régulier de nos offres d'emploi et de notre existence à l'ensemble de notre communauté, par exemple, en étant sponsor d'une newsletter. LinuxJobs.fr sponsorise sur une base régulière la newsletter du Courrier du hacker, une newsletter de la même niche technique avec 4 000 abonnés (disclaimer : un autre de mes projets). C'est donc un travail constant, régulier et - ne le cachons pas - souvent rébarbatif.

À retenir : le marketing de votre projet vous permettra de grandir. La stratégie dépendra grandement de votre projet et de votre positionnement. Mais il est quasiment certain que le marketing sera le moteur de votre croissance.

<svg class="octicon octicon-link" viewbox="0 0 16 16" version="1.1" width="16" height="16" aria-hidden="true"><path fill-rule="evenodd" d="M7.775 3.275a.75.75 0 001.06 1.06l1.25-1.25a2 2 0 112.83 2.83l-2.5 2.5a2 2 0 01-2.83 0 .75.75 0 00-1.06 1.06 3.5 3.5 0 004.95 0l2.5-2.5a3.5 3.5 0 00-4.95-4.95l-1.25 1.25zm-4.69 9.64a2 2 0 010-2.83l2.5-2.5a2 2 0 012.83 0 .75.75 0 001.06-1.06 3.5 3.5 0 00-4.95 0l-2.5 2.5a3.5 3.5 0 004.95 4.95l1.25-1.25a.75.75 0 00-1.06-1.06l-1.25 1.25a2 2 0 01-2.83 0z"></path></svg>Conclusion

J'espère que la description de ce side project t'aura donné quelques pistes pour lancer le tien ou en améliorer un déjà existant.

LinuxJobs.fr n'est que l'un de mes side projects. J'écris aussi le Courrier du hacker, une newsletter tech avec 4 000 abonnés et LesNewsletters.com, une suite d'outils pour les créateurs de newsletters. N'hésite pas à me suivre sur Indiemakers.fr ou sur Twitter.